Les agents virtuels sont-ils prêts à servir les clients Primetime?

Primetime dans le domaine du service à la clientèle est essentiellement le moment où l'appel est à son maximum et plus d'agents sont nécessaires pour gérer avec diligence les communications B2C. C'est le moment où les centres d'appels sont soumis à des pics de volume d'appels, même inattendus, qui sont la raison de la dégradation de la qualité du service. Cependant, gérer la même chose et offrir des services qui correspondent aux attentes du client est sûrement une tâche difficile; compte tenu de l'évolution du comportement des millénaires, qui forment le public cible de la plupart des domaines d'activité. Le défi n'est pas seulement d'obliger le client mais aussi d'assister à chaque appel qui est redirigé vers le centre d'appels. Le service client Primetime est l'une des tâches les plus difficiles dans le domaine des services, car il implique beaucoup plus que la simple rapidité; C'est en fait un défi qui peut décider de la compétence des entreprises d'externalisation de centres d'appels.

Au milieu de tout cela, la simple idée de mettre en œuvre l'IA dans le service à la clientèle prime time semble vague; car c'est déjà un défi qui peut encore compliquer l'intégration des agents virtuels. Voici quelques facteurs qui vous aideront à comprendre pourquoi les agents virtuels ne peuvent pas répondre aux attentes en matière de performance dans ce secteur de service à la clientèle:

Considérant que l'intelligence artificielle manque encore de ce dont les humains sont capables, ce qui commence et continue une conversation. Il y a certainement un espoir que l'IA peut changer notre monde pour le meilleur mais il s'aventure dans le domaine du service à la clientèle n'est pas nécessaire. Cela représente également une menace pour les emplois de millions de personnes dans le monde entier, qui ont consacré une grande partie de leur vie professionnelle au service à la clientèle.