Modification du comportement personnel

La compétition sportive a toujours été une partie complexe de ma courte vie d'adulte. De la compétition au lycée à ma courte carrière collégiale. J'ai joué au football universitaire depuis la deuxième année et la dernière année. J'étais également un joueur de base dans l'équipe de basketball universitaire et j'ai même couru sur notre équipe de relais de piste. Je me poussais toujours à concourir et à battre les autres dans tout ce que je faisais. Après ma campagne de football senior, j'ai eu la chance de recevoir plusieurs offres pour jouer au football collégial en tant que demi de coin, j'ai fini par accepter une bourse complète pour jouer au Lake Erie College en Ohio.

Mon expérience en tant qu'athlète étudiant à temps plein était complexe. Dès mon arrivée sur le campus, j'étais en compétition pour un rôle dans la défense et pour affirmer ma domination. Je me suis toujours efforcé d'être compétitif et de viser l'excellence, raison pour laquelle ce projet m'a donné une tâche difficile. Ce fut une période de confusion pour trouver un objectif de résultat qui me divertisse et qui me pousse également à me dépasser pour devenir un meilleur athlète. J'étais un athlète de collège épuisé après des entraînements à 6h du matin, des cours de 8h à 3h, des remontées mécaniques de 5-7 et des réunions jusqu'à 11h puis je répète. C'était un horaire rigoureux, ce qui conduisait à s'éloigner de ses amis et de ses proches, mais trouver un régime qui posait problème n'était pas facile.

Mon objectif de modification du comportement personnel a tout simplement été mis au point chaque lundi, mercredi et vendredi, tout en jouant au basket mardi et jeudi pour le cardio. Je pensais que cet objectif serait le plus bénéfique pour moi étant donné que je suis un ex-athlète, je voulais me mettre au défi dans d'autres épreuves de cardio qui pourraient m'aider en anaérobie. De plus, je crois que ce programme me forcerait à devenir l’athlète j’étais jadis, presque comme un moyen de me choquer dans ce à quoi j'étais si habitué la majorité de ma vie. Cette norme me poussait à mes limites pour être formidable, atteindre de nouveaux sommets et me développer mieux. J'ai l'impression que le seul moyen de ressentir cela était de retrouver mon ancienne forme sportive. Ce programme l'a fait pour moi dans le court laps de temps que je l'ai fait et continuera à le faire.

Les revers

Au cours de ce programme, j'ai rencontré de nombreux problèmes difficiles qui ont nui à mes progrès. Par exemple, je me suis foulé la cheville mardi de la semaine 4. C'était dans mon troisième match de la soirée et alors que je conduisais au trou pour tenter un lay-up, j'ai fait un pas en avant et ça a roulé. J'ai immédiatement arrêté de jouer et glacé ma cheville. En partant de cette blessure, je devais me reposer sur mes entraînements, en particulier les squats. Je n'ai pas non plus fait du cardio pendant une semaine pour laisser ma cheville se rétablir et continuer à jouer au basket plus tard dans le programme.

La confiance dans ce projet a également été un énorme revers. Comme j'étais un athlète épuisé, je n'avais pas travaillé intensément depuis l'arrêt du jeu, donc mon endurance musculaire et mon explosion n'étaient pas à la hauteur. Au début, je me sentais très faible, car je devais commencer avec un poids très léger avec une répétition élevée pour reprendre le régime. La confiance est un facteur important dans la levée, car si vous devinez votre capacité, vous n'atteindrez probablement pas votre objectif. Donc, je me suis débrouillé en me rappelant simplement de faire confiance au processus, que pour atteindre mon objectif, je devais partir de zéro.

Programme

Une fois que j'ai finalement choisi mon objectif, j'ai défini ma routine de la manière qui m'aiderait le mieux à l'atteindre. J'ai utilisé mon ancienne séance de foot parce que c'était la plus pratique et que c'était une séance d'entraînement de football, ce qui signifiait qu'elle pouvait fonctionner sur des muscles explosifs plutôt que sur des muscles inutiles. Les séances de travail du lundi ont commencé avec les squats, le RDL, les fentes, les flexions des jambes et les fentes latérales. Mardi composé de 2 heures de cardio de basket. Les séances d’entraînement du mercredi se composaient de presses à pousser, de pull-ups, de presses au sol, de pièges à shurgs, de relances latérales et de TRX T. Les jeudis consistaient en des nettoyages à mains nues, des soulevés de terre, des levées de jambon fumé, des squats et des abdominaux. J'ai aussi intégré le basketball au cardio les jeudis car c'était un jour de match et je voulais travailler sur mon endurance. Le vendredi était le dernier jour des séances d’entraînement puisque les week-ends étaient des jours de repos, le lundi se composait de bancs, rangées, banc incliné, boucles inversées et travail de base.

Toutes les deux semaines, je mesurais mon banc max et mon squat pour voir les progrès accomplis. Ces max étaient composés d'un représentant pour voir combien de poids je pouvais faire. La progression a été formidable, j'ai réussi à démarrer mon max à 225 sur le banc et j'ai pu améliorer mes forces sur le banc à 265. Sur le squat, j'ai réussi à commencer à un 275 maigre et j'ai sauté à 375. Ce processus a été un succès un même si c'était une tentative de rachat rigoureuse.